fév 10

Drame familial: les corps de Roger Lennertz et sa fille de 4 ans repêchés dans la Meuse

Drame familial: les corps de Roger Lennertz et sa fille de 4 ans repêchés dans la Meuse

Les corps sans vie de Roger (55 ans) et Caroline (4 ans) Lennertz, disparus en novembre dernier sans donner signe de vie, ont été découverts ce lundi à Liège. Ils ont été sortis de la Meuse par les hommes-grenouilles des pompiers de Liège cet après-midi.


Les corps de Roger et Caroline Lennertz ont été retrouvés à Liège

Carol et Roger vivaient ensemble à Baelen depuis 5 ans. Ces 6 derniers mois, il était dépressif, insomniaque et parlait parfois de suicide. La nuit du 13 au 14 novembre, Roger et sa fille avaient logé chez un ami à Sclessin. Depuis le 14 novembre au soir, ils n’avaient plus donné signe de vie. Dans sa fuite, Roger n’a emporté aucun effet personnel, hormis quelques centaines d’euros. Les enquêteurs craignaient le pire, d’autant que Carol s’était confiée à notre journaliste Frédéric Matriche un mois plus tard. Elle avait révélé les dernières paroles qu’elle a entendue de Roger. « Il m’a dit, c’est la dernière fois que tu entends la petite », avait-elle révélé.

 

Des fouilles dans les cours d’eau accessibles en voiture

Depuis lors, les enquêteurs multipliaient les fouilles dans les cours d’eau de la région, sans succès jusqu’ici. Le lac de la Gileppe et la Meuse du côté de Jemeppe avaient été sondés. La macabre découverte a finalement été faite ce lundi 10 février, dans la Meuse de l’autre côté de Liège, à Coronmeuse, près de 3 mois après la disparition du père et sa fille. Les pompiers de Liège ont découvert les corps alors qu’ils procédaient à un exercice. « Les deux corps retrouvés dans le véhicule correspondent au signalement  des personnes disparues », a confirmé en fin d’après-midi le parquet de  Verviers.

 

Dans l’eau depuis le début?

La Peugeot 208 bleue foncé de M. Lennertz a été retrouvée au fond de l’eau, les deux corps à l’intérieur. Elle est tombée dans la Meuse à hauteur du quai de Wallonie et a peu bougé depuis lors. Selon l’état du véhicule, il semblerait qu’il soit tombé à l’eau peu de temps après la disparition du père et sa fille. Le véhicule sera retiré de la Meuse mardi. Une autopsie des corps est également programmée mardi matin.

Sources RTL.be

 

Enfantsdisparus.be est de tout coeur avec vous.

Lien Permanent pour cet article : http://www.enfantsdisparus.be/archives/1525

jan 14

Déjà 2 mois ….

… qu’une Maman et une famille sont sans nouvelle de la petite Caroline.

Pour rappel:

Caroline LENNERTZ à 4 ans et mesure 1m18 pour longs. Elle est probablement en compagnie de son père, Roger Lennertz qui se mesure 1m80, de corpulence normale et grissonant. Monsieur Lennertz se déplace en Peugeot 208 de couleur bleu foncé immatriculée 1-BAQ-118. Il a une légère blessure au front.

Caroline et Roger Lennertz

Caroline Lennertz

Lien Permanent pour cet article : http://www.enfantsdisparus.be/archives/1519

jan 09

La décision est tombée: Michelle Martin va pouvoir s’installer en Italie

La décision est tombée il y a tout juste une semaine et nous est confirmée de sources sûres: le tribunal d’application des peines de Mons autorise Michelle Martin à se rendre en Italie, là où elle a émis le souhait de vivre en raison du déménagement des Sœurs Clarisses de Malonne vers Bruxelles.

Michelle Martin AFP

Michelle Martin AFP

Nouveau feu vert octroyé à Michelle Martin. Après lui avoir accordé sa libération conditionnelle le 28 août 2012, le tribunal d’application des peines de Mons l’autorise cette fois à se rendre en Italie et à rejoindre un couvent italien.

Ce «  congé  » lui est accordé dans le but d’y rencontrer des personnes sur place, dans le cadre de son projet de réinsertion personnelle et professionnelle. Le tribunal d’application des peines a estimé qu’il n’y avait pas de contre-indications à ce départ.

Lien Permanent pour cet article : http://www.enfantsdisparus.be/archives/1515

déc 31

«Si Dutroux obtient sa libération, il ne faudra pas dire où il est: il en va de sa sécurité»

Le 13 janvier prochain, le Tribunal d’application des peines de Bruxelles se penchera sur la libération conditionnelle de Marc Dutroux. Son avocat refuse d’évoquer le fond du dossier et son éventuel plan de reclassement. A l’entendre, il en va de la sécurité de son client.

Marc Dutroux

Marc Dutroux

Marc Dutroux, condamné à perpétuité et incarcéré depuis 17 ans, pense-t-il vraiment qu’il va sortir un jour de prison ? Il y a quelques années, il aurait confié au chroniqueur judiciaire Pierre Guelff : « Mon éventuelle libération est le dernier de mes soucis. Je ne doute guère du fait que je vais mourir en prison ».

Me Deutsch, l’avocat de Dutroux, ne l’a jamais entendu dire cela. « Mon client a 56 ans, on peut raisonnablement penser qu’il va encore vivre 20 ans, nous a-t-il dit lundi. Vous auriez envie, vous, de rester entre 4 petits murs de prison pendant 20 ans ? Si la loi estime qu’il peut demander sa libération, c’est qu’il est en ordre. S’il joue le jeu, s’il respecte les conditions, pourquoi ne pas la lui accorder ? »

Et quid de la propre sécurité de Dutroux s’il devait sortir. « Ah ça, il faudra prendre des précautions ! Il ne sera pas utile de dire où il va, ce qu’il fait, s’il a changé d’apparence… Pour sa sécurité, il sera essentiel qu’on ne sache pas où il est. Si je suis admiratif de la dignité affichée par les familles des victimes, il y a aussi quelques excités. Peu nombreux, mais il suffit d’un seul déséquilibré… Et si l’un de ceux-ci devait porter atteinte à l’intégrité physique de Marc Dutroux, je crains fort un acquittement en cour d’assises ».

Mais tout cela, c’est de la théorie. Quid sur le fond du dossier ? Dutroux a-t-il réellement un plan de reclassement à proposer et même un début d’adresse où loger ? Rien de moins sûr. Lors de la précédente audience, le 7 octobre dernier, Me Deutsch avait juste soulevé des questions de procédure et le TAP avait reporté le dossier au 13 janvier pour permettre au parquet d’y répondre. Bref, la libération de Dutroux ne semble pas pour demain.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.enfantsdisparus.be/archives/1511

nov 18

SOULAGEMENT ! Maxim & Nicolas, sont de retour parmi nous

SOULAGEMENT…
A ce jour, lundi 18 novembre 2013, je vous annonce que mes deux fils,
Maxim & Nicola, sont de retour parmi nous

Je revis à nouveau … Merci mon Dieu, merci mon étoile !!!
Je suis soulagé d’un poids énorme…Ce n’est que du BONHEUR 
Je tenais à vous remercier pour tous vos partages, vos messages de soutiens durant tout ce temps.
Il n’a fallu qu’un SEUL BON TEMOIGNAGE et cela est grâce à vous !!!
Je remercie profondément aussi l’inspecteur MAKA R. de Waremme et son collègue de Bruxelles de la police fédérale qui a fait un boulot de fou et n’ont jamais baissés les bras pour moi et mes enfants ainsi qu’à Child Focus.
Nous les avons retrouvés au sud du Portugal.
POTY Isabelle, la maman a été arrêtée sous mandat d’arrêt international.
Encore MERCI à tous et que Dieu vous protège.
Mr Weber.

Lien Permanent pour cet article : http://www.enfantsdisparus.be/archives/1505

Page 1 sur 4412345102030Dernière page »